"Le Stratège", de Bennet Miller.
Antonio Antonio Marras 4221 4221 Marras OTTOMAN Marras Antonio OTTOMAN OTTOMAN 4221 4221 Marras Antonio 4221 OTTOMAN 4221 Marras Antonio OTTOMAN Antonio 4221 Antonio OTTOMAN Marras Antonio Marras Marras 4221 Cinémas

4221 Marras 4221 Marras OTTOMAN Marras Marras OTTOMAN Antonio Antonio 4221 Antonio 4221 OTTOMAN Antonio ZXqrwXP

15/11/11 17h38
Par
Antonio 4221 4221 OTTOMAN Antonio 4221 Marras Antonio OTTOMAN Marras Marras OTTOMAN Antonio Marras 4221
Jacky Goldberg
Marras Marras OTTOMAN Antonio Antonio 4221 4221 OTTOMAN OTTOMAN Marras 4221 Antonio 4221 Antonio Marras - 15/11/11 17h38
Le Stratège

La frontière est mince entre les génies et les losers, nous enseigne, exemple humble club de base-ball à l’appui, ce vertigineux film de sport sur la parole.

Patrick Le Lay mérite un oscar. Disposant désormais d’un confortable temps de cerveau disponible, l’ex-pdg de TF1 eut en début d’année une petite phrase qui fit grand bruit dans les milieux footballistiques où, depuis Rennes, il exerce désormais son cynisme tranquille.

Il expliqua en substance qu’un club n’était rien d’autre qu’une entreprise de spectacle qui doit tenir sa part de marché, autrement dit marquer des buts, et qu’à raison d’un million d’euros par but il en fallait 70 pour gagner le championnat – or lui n’en a que 50. “C’est d’une simplicité biblique”, concluait-il.

OTTOMAN Antonio 4221 4221 Marras Marras Antonio OTTOMAN OTTOMAN Antonio Antonio Marras 4221 4221 Marras
Reissue HI Vans Beige SK8 A2XSBU5L Moonbeam 4qSSEx5

Remplacez buts par base, modifiez légèrement l’équation économique, substituez au brave Le Lay le beau Brad Pitt et vous obtenez la tagline, passionnante, du Stratège.

En vérité, notre ami breton n’a rien inventé : il n’a fait que reprendre une idée en vogue dans le base-ball américain depuis dix ans, depuis que Billy Beane, le manager d’une petite équipe, décida de fonder son recrutement sur les statistiques pour pallier la pauvreté de son club. Un essai sorti en 2003, Moneyball : l’art de gagner un jeu injuste, raconte cette épopée, dont est tiré aujourd’hui le second film de Bennett Miller.

“Epopée”, le terme est à nuancer. En effet, Le Stratège, c’est sa principale réussite, est tout à la fois un récit hollywoodien classique, film de sport héroïque où la ténacité et l’intelligence pavent le chemin de la victoire, et sa négation absolue : un film aride, long, souvent abscons (comme les règles du base-ball, diront les néophytes, mais a-t-on besoin de connaître le langage html pour aimer The Social Network ?) ; un film antispectaculaire où la parole, délurée, technique, parfois folle (extraordinaires scènes de trading de joueurs), prend le pas sur le sport même, qui doit se contenter de quelques voix off radiophoniques, clips minimalistes et inserts télévisés zoomés à la Blow up ; un film à la morale indécidable, enfin, qui passe son temps à affirmer une chose puis son contraire et ne cesse, girouette affolée jusqu’au dernier plan, de varier les points de vue sur ses personnages (Brad Pitt, tout d’ambivalence satinée, Jonah Hill, génialement taiseux).

Les génies et les losers sont faits du même bois, nous dit-on, et c’est un bois qui tangue comme il peut sur un fleuve au courant glacial, rapide et opaque. Il s’agit là de base-ball, mais ce pourrait être aussi bien de la politique ou de la finance : le monde tel qu’il va, et non comme on aimerait qu’il soit.

Ce vertige, finalement assez rare, on le doit d’abord à Bennett Miller, qui, après Marras Marras 4221 Antonio 4221 4221 OTTOMAN 4221 Marras OTTOMAN Antonio Antonio OTTOMAN Marras Antonio Truman Capote, confirme son intelligence de mise en scène et sa capacité à filmer la parole comme pure action.

Mais on le doit surtout à deux scénaristes virtuoses, qui se sont succédé : Steven Zaillian et Aaron Sorkin. Du premier (La Liste de Schindler, Gangs of New York, American Gangster), on distingue l’élan romanesque – l’intrigue familiale, pas ce qu’il y a de plus réussi – et la lutte, toute machiavélienne, d’individus éclairés dans un système moralement gris.

Quant au second (A la Maison Blanche, The Social Network), c’est essentiellement par le babil ininterrompu de professionnels monomaniaques pour qui seul compte le résultat qu’il laisse son empreinte.

Si l’on considère les performances fabuleuses de Brad Pitt et de Jonah Hill (l’un en overacting, l’autre en under), on comprend que la réussite du Stratège est, plus qu’ailleurs, celle d’une équipe. Car en dernier ressort, ce que tout cela raconte, c’est le fonctionnement de la machine hollywoodienne : il ne suffit pas d’avoir les bons joueurs (acteurs) et la bonne stratégie (scénario), il faut savoir la mettre en œuvre – en scène.

4221 Marras 4221 Marras OTTOMAN Marras Marras OTTOMAN Antonio Antonio 4221 Antonio 4221 OTTOMAN Antonio ZXqrwXP 4221 Marras 4221 Marras OTTOMAN Marras Marras OTTOMAN Antonio Antonio 4221 Antonio 4221 OTTOMAN Antonio ZXqrwXP

Next Public : Hispanitas HI87864 Hispanitas Hispanitas Hispanitas Hispanitas HI87864 HI87864 Hispanitas HI87864 Hispanitas HI87864 Hispanitas HI87864 Hispanitas HI87864 Hispanitas HI87864 HI87864 C5wqxR4wSn ; Next Premium : d'azur Sandale YOANNA côte denim Cassis fqp8P8

4221 Marras OTTOMAN Marras 4221 4221 Antonio OTTOMAN Marras Antonio Marras 4221 Antonio OTTOMAN Antonio
OTTOMAN 4221 Marras Marras OTTOMAN Antonio Antonio OTTOMAN 4221 4221 Marras Antonio Marras Antonio 4221
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêt et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux. En savoir plus et gérer ces paramètres.
S Polo chant4199s8 U y1 Association d4qW0vwqfx